Sexualité

La magie sexuelle

Chez les grands de ce monde, la principale raison de vivre est de se la couler douce, avoir du plaisir, aimer les siens et ses pairs, partager des belles expériences dans des salons somptueux avec les plus belles femmes de la Terre, et des serviteurs tellement bien éduqués que tout leur bonheur se fonde sur leur dévouement à offrir le meilleur service en toute chose, dans la bonne humeur.

Et avec le désir de conservation de ces privilèges arrive l’obsession du pouvoir sur les masses, et la mise en esclavage de l’humanité par la réduction des libertés et des possibilités infinies de l’intelligence collective.

Conséquemment, une division s’est opérée au cours de l’histoire : tout ce qui procure du pouvoir est réservé pour l’élite, notamment la connaissance pure, l’argent, l’amour, et différentes sortes de magie. Aux masses on a répandu l’ignorance, la pauvreté, la haine et la superstition.

Comme je l’ai dit précédemment, mon approche est élitiste. Par conséquent je me suis permis de divulguer quelques secrets dans un souci de cohérence, mais partiellement et sans vouloir fragiliser les fondations du monde.

La vraie magie sexuelle n’a rien à voir avec les livres qui se vendent en librairie ésotériques qui te montrent, à l’aide de certains rituels, comment provoquer un retour d’affection ou comment faire tomber amoureux un collègue de bureau. La vraie magie sexuelle est une opération magique qui vise à provoquer des événements qui peuvent n’avoir rien à voir avec les affaires sentimentales. Manipuler un journaliste à distance, faire plier un politicien récalcitrant, influencer un juge en exerçant du contrôle mental à distance, pour ne citer que ces exemples, sont des opérations relativement faciles à mener par ceux qui en possèdent le secret. Mais eux vous diront toujours que c’est de la superstition, qu’il ne faut pas croire à de telles sornettes, ce qui est une façon de se débarrasser de vous.

Tu sais maintenant quelque chose de plus sur la magie sexuelle, quelque chose que les livres n’enseignent pas. Est-il utile que je livre en plus le procédé opératif?

Pour répondre à cette question, changeons de perspective et voyons s’il est vraiment utile de mettre un tel set de clés en circulation en entrant dans la tête des pires psychopathes présentement en vie. Serait-il sage de leur fournir une clé opérative qui leur permettrait de réaliser tous leurs fantasmes? N’en avons-nous pas eu assez d’un seul Adolphe Hitler? Qui voudrait donc être le suivant?

Cette réflexion étant soulevée, qu’est-ce que les princes de la terre peuvent bien penser de l’idée de distribuer un pareil set de clés à toute l’humanité? Autrement dit je préfère me taire sur le mode opératoire. Car le but de ce propos n’est pas de t’impressionner avec un bar ouvert de l’occultisme, mais d’introduire une réflexion sur le rôle exact de la pornographie qui fera l’objet de notre prochaine réflexion, et de fragiliser certains verrous.

Mais avant d’aller plus loin, chatouillons encore un peu ce procéder de magie sexuelle.

Le pouvoir magique se manifeste dans le monde par deux procédés majeurs: la magie du sang et la magie sexuelle. La magie du sang est la plus puissante, la magie sexuelle arrive en deuxième en termes de puissance opérative. Je ne vais pas révéler comment, parce qu’avec ces pouvoirs viennent aussi des responsabilités colossales.

Imaginons maintenant que 10 personnes soient réunies pour prier sur une affaire dont ils veulent en obtenir l’avantage, et que 100 autres personnes prient sur la même affaire pour monopoliser les avantages à leur propre compte. Quel groupe risque-t-il de gagner?

C’est là qu’intervient la notion de force dans les rituels de prière. Plus un rituel est puissant, plus il procure du pouvoir d’influence. Ainsi, si 10 personnes prient sur une affaire et qu’un autre groupe de 10 a recours à la magie sexuelle pour prier sur la même affaire, qui risque le mieux de l’emporter? Et si 10 personnes tentent d’influencer un décideur par la magie sexuelle, et que 10 autres le font avec un rituel par le sang en sacrifiant un animal, qui aura le plus de chances de gagner?

Bien que ces connaissances soient gardées le plus secrètes possible, on en trouve des bonnes traces dans la Bible. Essayons maintenant de comprendre pourquoi la sexualité est censurée dans les médias de masse, mais pas les effusions de sang. Je donne ici mon opinion personnel de façon purement déductive.

Pourquoi on en met plein la vue sur les effusions de sang au cinéma et qu’on en montre le moins possible sur la sexualité? C’est parce que pour reproduire des rituels qui mettent en scène des effusions de sang, il faudrait être capable de le faire. Mais aucun humain n’est capable de commettre des crimes atroces s’il n’a pas d’abord été programmé pour le faire. Et ce n’est pas une programmation facile, c’est une programmation qui exige des moyens que seules des puissantes organisations ont les moyens de mettre en place. Mais la magie sexuelle est une autre histoire, parce que faire l’amour est tellement naturel qu’il ne faut pas une grosse programmation pour en être capable. Et de là à faire de la magie sexuelle, il n’y a qu’un pas à franchir. Car une fois divulgué, ce procéder n’exige aucune programmation et nous avons tous la capacité de le faire facilement.

Regardons maintenant ce qui embête les élites au pouvoir. Si toute une population s’adonnait collectivement à la magie sexuelle, elle pourrait soumettre le gouvernement à tous ses désirs collectifs quel que soit le parti au pouvoir. Et ce n’est pas quelques dizaines de satanistes sanguinaires qui pourraient combattre les désirs de plusieurs millions de personnes s’adonnant à la magie sexuelle. Une telle population pourrait empêcher l’armée de mener les guerres d’agression qu’elle désapprouve, elle pourrait décourager tous les soldats à distance en interférant dans leur programmation.

Je ne vais quand-même rien révéler de pointu. Car même si à prime abord ça peut bien paraître pour la démocratie qu’une population entière puisse soumettre son gouvernement par la magie sexuelle collective, les petits chefs seraient de plus en plus nombreux à sortir de leur tanière et à abuser de leurs pouvoirs « paranormaux » pour former des petites sectes autour d’eux, et s’en servir pour tenter de monopoliser les intentions collectives. L’anarchie finirait par arriver, et, avec la loi de l’entropie, les jours de toute civilisation seraient comptés. C’est là que réside le danger. L’idée est donc de choisir le moindre mal.

Le principal point que je désapprouve chez nos élites, est qu’ils se servent des effusions de sang pour nous envoyer leur propre magie, pour faire de la manipulation de masse. Comme le commun des mortels est effrayé par le sang, ces magiciens satanistes profitent de leur quasi-monopole pour nous malmener. Ils tentent par ce moyen de préserver leur civilisation moribonde contre la nouvelle qui s’en vient lui damner le pion. Il est facile de comprendre, dans cet perspective, comment il se fait que 60% de la population a tendance à voter pour les pires partis politiques. Je ne suis pas sans m’imaginer que la magie noire a toujours été la botte secrète des partis de voyous qui se maintiennent longtemps au pouvoir de façon imméritée.

Tout ceci exprimé de cette manière ne te révèle en rien ce qu’un mage doit savoir pour être opératif avec la magie du sang ou la magie sexuelle. Mais l’objectif de cette dissertation était de spéculer sur le pourquoi de cette répression massive de la sexualité.

Maintenant, si tes croyances sont bousculées, attend un moment avant de lire la suite et va prendre de l’air. Car il est important d’être dans la sérénité et le calme mental pour appréhender des informations de cette teneur. Il faut prendre le temps de les absorber, et les digérer. Mais si tu te sens prête, alors vas-y.

l’école pornographique

Toutes les religions ont détruit le caractère sacré de l’amour, ils l’ont condamné comme un péché et le conditionnement est allé si profond dans l’esprit humain que les gens font l’amour dans une telle hâte comme s’ils voulaient le finir le plus vite possible. Naturellement que si c’est un péché, c’est mieux de finir rapidement. (Osho)

Maintenant que nous savons de quoi l’élite a le plus peur, regardons ensemble par quel moyen elle parvient à étouffer le plaisir sexuel entre un maximum d’hommes et de femmes.

Il faut d’abord retenir que toute opération de magie sexuelle se fait dans le cadre d’une union charnelle entre un homme et une femme. C’est une question de polarité. De là vient l’urgence pour les élites de diviser pour régner, faire en sorte que les relations sexuelles entre hommes et femmes soient décevantes en les dénaturant.

Souviens-toi: Le corps de la femme est érotique, pas celui d’un homme. La sexualité de l’homme est locale, pas celle de la femme. Il ne restait plus qu’à jouer sur cette différence pour diviser.

Lorsqu’un gouvernement veut détourner un cours d’eau, il doit travailler sur les deux rives, n’est-ce pas? Or les deux rives de la répression sexuelle, c’est d’un côté la censure au nom d’une religion d’État pour les moutons sans intelligence, et de l’autre côté on a la pornographie pour contenir ceux qui sont assez intelligents pour se rebeller. Mais il fallait être encore plus intelligent pour détecter la supercherie, pour éviter de ne s’empêtrer dans ni l’un ni l’autre.

Pour contrôler l’autre rive, nos gouvernements se sont montrés assez permissifs pour « tolérer » une certaine pornographie en autant qu’elle contribue à séparer le féminin du masculin. Ce qui est très brillant, n’est-ce pas? Voici comment ça se passe. Du moins c’est ce qui se passait dans les années 80′, 90′ avant que des femmes courageuses entre en scène et se mettent à produire à leur tour.

Cette pornographie enseignait aux hommes comment faire de la sexualité. Ensuite, ces hommes allaient l’enseigner eux-mêmes à leur copine en se basant sur ces films porno qui leurs avaient « tout » appris. Il fut donc un temps où pratiquement tout le monde était passé par cette école de la sexualité. Mais comment sépare-t-on le féminin du masculin?

On part du fait que la sexualité de l’homme est locale et mécanique, et on fait comme si la sexualité de la femme était identique à celle de l’homme. Qu’est-ce que ces films nous enseignent de la sensualité féminine? Rien. C’est ainsi que le torrent des amours passionnés est détourné vers la sexualité mécanique. Autrement dit on vous ment par omission.

Car on a oublié de vous montrer à quel point des câlins enveloppants et prolongés représentent l’une des meilleures façons de réchauffer une femme, et de la faire lubrifier. En omettant cette partie-là on fait disparaître de l’écran la partie féminine pour isoler la partie masculine, et en même temps on augmente les ventes de gels lubrifiants. Aucune magie sexuelle ne pourra fonctionner sans l’union des polarités masculine et féminine. Et en plus, à force de ne pratiquer que la sexualité locale, un bon pourcentage de femmes finit par se sentir blasées par le sexe.

Depuis que la technologie le permet, tout jeune homme qui veut apprendre à baiser n’a qu’à entrer dans un club vidéo et à s’installer dans une cabine. Maintenant c’est encore plus facile avec Internet. Mais les choses sont en train de changer car ceux et celles qui ont compris l’arnaques peuvent, avec les moyens technologiques d’aujourd’hui, produire eux-mêmes du matériel plus diversifié, plus érogène.

Malgré ce lavage de cerveau collectif je suis parvenu à m’en dissocier et à déjouer ce système corrompu en étudiant la sexualité tantrique qui date de quelques millénaires. Mais avant de l’aborder nous allons d’abord faire une petite réflexion sur un fait métaphysique.

l’union cosmique

Le corps humain est une machine merveilleuse. Toute sa physionomie est réglée par les hormones, ou déréglée si celles-ci sont en déséquilibre. Toutes les hormones, une cinquantaine en tout, sont gérées par nos 7 glandes endocrines. Les glandes endocrines sont, quant à elles, reliée chacune à un chakra. Et pour terminer le tableau, nos pensées agissent sur nos chakras qui sont des centres énergétiques. Tout est énergie dans le cosmos, et le corps humain est une représentation du cosmos. Pour ainsi dire, absolument tout est relié dans l’Univers.

Il est facile de comprendre que la pensée influe sur la santé, et qu’une mauvaise pensée répétitive peut malmener une glande et faire en sorte que celle-ci nous causse un problème de santé.

En chaque chakra existe un aspect émotionnel qui lui est attribué. Dans l’exposé précédent sur la philosophie nous avons discuté des listes de déclencheurs qui provoquent les émotions, qui à leur tour nous donne des passions correspondantes. Un nouvel éclairage sera projeté ici.

Le premier chakra est responsable de notre sentiment de sécurité, et son blocage peut nous rendre sujet à l’angoisse. Il tire son énergie de la Terre.

Le deuxième chakra est situé dans la région pelvienne, ce centre d’énergie est responsable de nos désirs. S’il est bloqué l’énergie ne passera pas, ce qui peut causer des problèmes sexuels. L’énergie peut aussi bifurquer vers des fantasmes et les nourrir par effet de compensation.

Le troisième chakra se loge dans le plexus solaire, il est responsable du pouvoir et la satisfaction des besoins. Si l’énergie bloque à ce niveau, il peut en découler un manque de pouvoir personnel, ou une arrogance due à une surabondance d’énergie par rapport aux autres chakras.

Le quatrième chakra se situe dans la région du cœur, c’est le chakra de l’amour. S’il est fermé il est facile de comprendre que l’amour véritable sera bloqué et l’individu ainsi affligé aura tendance à utiliser des moyens artificiels pour se sentir amoureux et aimé.

Le cinquième chakra est situé au niveau de la gorge, il influe sur la communication. Si l’énergie est coupée-là, la communication sera difficile.

Le sixième chakra est logé au niveau de la glande pinéale. Lorsqu’il est ouvert nous devenons capables de voir au-delà des apparences. Mais s’il est fermé, beaucoup pourront abuser de notre naïveté sans être détecté.

Le septième chakra se trouve au-dessus de la tête pour nous relier au cosmos. Lorsque l’énergie s’y rend nous nous sentons en communion avec le tout, nous ressentons alors une grande attirance vers le spirituel. Mais si l’énergie ne s’y rend pas, nous risquons d’être incrédule et séparé de tout, et notre mental sera pour nous une prison.

Dans un travail énergétique, l’augmentation de la charge énergétique doit absolument se faire sur les 7 chakras à la fois, de manière équilibrée, pour éviter les perturbations.

L’union cosmique progressive

Regardons ce que nous pouvons en déduire maintenant. Et ça, je ne l’ai copié nul part, je ne l’ai emprunté de personne. Par conséquent je prétends l’avoir découvert par ma propre réflexion et cela n’engage que moi-même.

Il me semble logique que toute relation équilibrée suive un cheminement précis, par étapes. Si ces étapes se font dans un ordre différent, il y a de bonnes chances que la relation devienne un échec ou chaotique. J’expose ici le chemin qu’il faut, ou qu’il fallait suivre.

1- La première chose qui doit nous préoccuper lorsque l’on rencontre quelqu’un c’est de nous sentir en sécurité. Il faut se poser les bonnes questions: cet individu représente-t-il un risque pour moi, risque-t-il de me causer des problèmes, va-t-il me trahir ou m’utiliser, va-t-il s’amuser à détruire ma réputation si je lui fais confiance? Va-t-il me blesser, physiquement ou psychologiquement? Entre une première rencontre et une première relation, la première chose qui devrait nous préoccuper est de savoir si nous serons en sécurité avec ce partenaire.

2- Une fois que la confiance est gagnée, la deuxième étape va concerner les désirs réciproques. Arrivé à ce stade les désirs se manifestent, se consomment, et on voit si nous sommes bien avec ce partenaire. On voit si nos désirs sont réciproques, s’ils suscitent en nous le désir de nous revoir, de nous fréquenter. Quand ça va bien au lit, tout le reste va bien. Mais ne l’oublions pas, c’est aussi lorsque nous sommes en sécurité que le va bien au lit fait tout bien aller.

3- Ensuite arrive l’étape où les ruptures surviennent, là où les duels de pouvoir éclatent. Ce sont nos besoins qui ont besoin d’être satisfaits, et personne n’est identique. Quelqu’un qui subit des échecs à répétitions dans les premiers mois de ses relations devrait prendre le temps de bien examiner comment il gère les différences dans les besoins respectifs. Parmi les besoins à considérer, ça peut être le besoin de liberté, ça peut aussi être un fétichisme que l’autre n’a pas, ça peut être une libido différente, car nous venons tout juste de franchir le stade des désirs partagés. Si la monogamie est au nombre des conditions souhaitées, elle ne se gérera pas de la même façon si l’un ou l’autre est bisexuel.

4- Ce qui aide à démêler la différence des besoins, c’est l’amour. Les grandes concessions surviennent souvent lorsque le partenaire le plus rébarbatif en vient à perdre la tête, lorsqu’il (ou elle) « tombe » en amour. Ce qui correspond au quatrième chakra qui, lorsqu’il s’ouvre, un amour sincère apparaît. C’est ce qui aide à faire des compromis pour éviter qu’un seul des deux fasse tous les sacrifices. Il peut être question pour l’un de supprimer les comportements de jalousie pour que celui qui a une passion puisse s’y adonner en dehors de son couple, séparant nettement les passions et l’amour pour préserver la relation devenue amoureuse. Un seul des deux peut être passionné par la danse par exemple, et l’autre être passionné par le yoga.

5- Ensuite, une fois l’amour bien installée dans le couple, la communication va devenir de plus en plus authentique. Les deux vont devenir capables de tout se dire et de devenir rigoureusement honnêtes l’un envers l’autre.

6- Lorsqu’il n’y aura plus rien à se cacher, le troisième œil va emmener la communication à un autre niveau. Là nous allons commencer à voir au-delà des apparences, elles ne nous irriteront plus car elles auront été transcendées par cette nouvelle vision qui voit l’Être en l’autre et qui en découvre toutes ses richesses.

7- À l’étape ultime, arrivé au septième chakra, un mariage cosmique s’est opéré. Même si les deux choisissaient ce moment pour se séparer, ils ne seront jamais séparés sur le plan cosmique. Il s’agit, d’après mon entendement, d’un mariage réalisé cosmiquement. Il ne découle ni de notre volonté ni d’un rituel, mais d’un cadeau qui nous vient du ciel au moment qui aura été décidé par le cosmique.

Les amitiés cosmiques

En voulant nous marier avant le premier rapport sexuel, l’Église a fait exactement ce qu’il fallait pour qu’un fort pourcentage ait en maximum de problèmes, de déséquilibres, et se retrouve avec un partenaire qui ne lui convient pas à différents niveaux.

Mais les rebelles ont gagné, car ils n’ont pas écouté. Et qu’advient-il de nos amis, et de nos partenaires de sexualité récréative vécues sans engagement?

Dans cet ordre d’idée, je crois que toutes ces étapes vont se vivre à un niveau plus léger, car nos amis se doivent d’être fiables eux aussi, et il faut bien qu’ils nous plaisent ou que nous ayons une passion commune. Les besoins contradictoires seront faciles à surmonter car ce n’est que de l’amitié, tant qu’aucune cohabitation n’est envisagée. L’amour fera place à la sympathie, car l’amour peut se manifester de manières différentes en différents contextes. La communication devient de plus en plus effective, surtout à l’ère des réseaux sociaux. Et mêmes avec les bons amis nous pouvons être emmenés à les voir au-delà des apparences. En fin de parcours nous devenons des âmes qui se sont rencontrés et qui ont tissés des liens si profonds qu’ils ne se rompront peut-être jamais dans l’au-delà.

En résumé, ce guide nous indique les étapes essentiels et les points importants à travailler dans toute relation, quelques soient les passions qui nous ont réunies.

la méditation sexuelle

Ici nous allons restaurer ce que la pornographie nous a enlevé, en faisant sauter quelques verrous.

Premier verrou

Considérant tout ce que nous venons de lire depuis la première phrase sur la magie sexuelle, nous avons tous un formatage à combattre parce que la sexualité a été complètement dénaturée pour nous affaiblir.

Le tantrisme nous enseigne qu’en tout homme il y a une femme, et en toute femme il y a un homme, car nous sommes tous de nature androgyne. Notre créateur lui-même serait androgyne. Et pourquoi pas un queer, si nous traduisons ce verset de façon plus actuel?

Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. (Genèse 1, 27)

Il y a une méchante tournure de phrase qui semble accorder plus d’importance à l’homme qu’à la femme. Mais qui sait lire entre les lignes aura peut-être détecté une troncature astucieuse que voici : … à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

Un écrivain qui formulerait son idée avec de telles tournures de phrases passerait pour un manipulateur. Et de telles tournures de phrases il y en a en masse dans la Bible, ce qui nous oblige à la vigilance dans son interprétation.

Lorsque nous admettons notre nature androgyne, les divisions entre hommes et femmes commencent à s’estomper. Car en l’homme cohabitent les polarités mâle et femelle, bien que la nature masculine puisse être sa spécialité. Dans le même ordre d’idées, en la femme cohabitent les polarités mâles et femelles. Mais sa nature féminine serait sa spécialité dans la plupart des cas. Cette spécialisation peut être plus ou moins affirmée en chacun de nous, tout comme nos chakras peuvent avoir été déréglés par différents traumatismes.

Regardons comment cette double nature va se répercuter dans la sexualité une fois qu’elle s’est éveillée. Si le corps de la femme est érotique, comment se sent l’homme qui joue la carte de sa féminité? La femme le fait si bien avec son côté mâle à chaque fois qu’elle expérimente la sexualité locale. Alors qu’est-ce qui empêche un homme de développer son érotisme? C’est autant faisable que la femme avec ses facultés de jouissance par la sexualité locale et mécanique qui ne sont pas toujours fausses.

Trois moyens me sont connus pour qu’un homme éveille la femme en lui, et pour qu’une femme éveille l’homme en elle. Le plus superficiel est de s’identifier au sexe opposé, notamment par le travestisme. Le deuxième moyen est d’y parvenir au moyen de relations hétérosexuelles comme nous le verrons bientôt. Le troisième pourrait résider dans l’homosexualité, notamment parce que l’un pourrait exacerber sa polarité naturelle et l’autre se focaliser sur sa polarité contraire. D’une manière ou d’une autre, tout homme ou femme qui découvre sa dimension opposée vient de faire sauter un premier verrou.

Deuxième verrou

Tout mâle est un géniteur, et toute femelle est une matrice. Par conséquent le mâle est actif et la femelle passive. Mais ces rôles sont parfaitement intervertibles en jouant avec nos polarités. Pour satisfaire les deux polarités, une relation sexuelle devrait toujours se faire en deux phases. Les films pornographiques ne nous montrent que la deuxième phase, jamais les préliminaires.

Lors des préliminaires, l’homme se fait femme et il est actif, alors que la femme est dans son essence féminine et elle est passive. Ainsi l’homme est actif, mais il se fait femme pour se mettre au niveau de sa partenaire. La femme est passive et dans son essence féminine, et elle vie l’expérience comme si elle était avec une autre femme. Dans cette phase, toute la relation est vécue dans l’érotisme puisque les deux sont comme deux femmes ensembles. C’est ce qu’on appelle les préliminaires. La sexualité locale est délaissée au profit de câlins enveloppants et prolongée, avec quelques caresses sur certaines zones sensibles sans pour autant être génitales.

Rendu à l’interversion des rôles c’est au tour de la femme de changer de nature pour se faire mâle et devenir active, alors que l’homme revient dans sa nature masculine et se laisse aller dans une certaine passivité. Car après que l’homme ait tant donné d’érotisme, c’est au tour de la femme d’exprimer son côté mâle. Les deux vont alors verser dans la sexualité locale, mais c’est le mâle en la femme qui gère tout. Dans cette phase ce n’est plus comme deux femmes ensemble, mais comme deux hommes.

Vus sous cet angle, c’est toujours le travesti qui est actif et la vraie polarité qui est passive. Je sous-entends ici que le travesti est celui qui abandonne sa polarité naturelle pour adopter la polarité opposée, ce qui n’a rien à voir avec le port d’une guêpière ou du kit parfait d’une salope de haute voltige. Mais rien n’empêche d’essayer, si ça peut en aider un à se mettre dans les fesses de l’autre.

Troisième verrou

Le moment présent est la clé de l’intensité du plaisir. Par conséquent nous devons nous intéresser à la méditation car elle seule peut aider le cerveau à se « verrouiller » sur le moment présent, le temps d’une relation charnelle.

Il existe une centaines de techniques de méditations qui ont traversé l’histoire. Elles sont tous millénaires, car chacune d’elles sont destinées à guérir un problème type correspondant. Elles visent chacune à faire taire le mentale pour intensifier la conscience du moment présent. Cependant, le mental ayant plus d’une seule ruse pour prendre le dessus, il a fallu à nos lointains ancêtres concevoir une méditation pour chaque problèmes spécifique, pour chaque type de mental.

Toute méditation vise à faire taire le mental. Lorsque le mental se tait, l’âme peut enfin habiter ce corps qui est son temple. La sexualité peut alors être divinement vécue.

Mais le mental non entraîné à se taire peut être rusé. Ainsi celui qui essaie toute sorte d’acrobaties sexuelles pour tenter d’impressionner sa copine, s’il vise un but, il est hors du moment présent. De même que la femme qui manœuvre pour tenter d’être meilleur que celle qui l’a précédée est également hors du moment présent.

Le Tantra est simplement une technique de méditation qui se pratique à deux, où l’érotisme et la sexualité sont utilisés pour nous faire perdre la tête et nous garder dans le moment présent.

La sexualité sacrée

Une fois que le mental a appris à se taire, l’âme peut se réapproprier son corps qui est son temple. Ainsi lorsque Joe se prépare à baiser avec Jane, les choses seront faites un peu différemment de ce que font les autres Joe et Jane de ce monde.

Dans le Tantra il est coutume de faire un petit rituel juste avant d’entreprendre une relation. Les deux se font face, et se regarde dans les yeux. Ne dit-on pas que les yeux sont le miroir de l’âme? Ainsi l’un en face de l’autre, en se regardant dans la prunelle des yeux, l’un et l’autre se dise réciproquement : Namaste. Ce qui signifie en Hindi « Je salue le divin en toi ».

Lorsque deux initiés se font face à une cinquantaine de centimètres, chacun avec les mains jointes devant le cœur, en saluant le divin en l’autre, ça fait très chaud au cœur de ressentir la connexion d’âme à âme.

Un quatrième verrou se prépare alors à sauter à son tour.

Lors des préliminaires nous ne sommes pas deux, mais quatre. Il y a la femme en l’homme qui est active et l’homme qui en est témoin. Il y a aussi la femme qui est passive, et la femme en la femme qui est témoin. Lorsque le temps est arrêté, parce que le mental est absent, il n’y a plus aucune raisons pour finir ce qui est agréable, alors le plaisir érotique se prolonge.

Lorsque l’homme a tout donné pour que sa partenaire s’érotise, cette dernière arrive à un point où tout bascule. L’énergie de la femme monte, sa kundalini s’échauffe, son vagin se lubrifie en même temps que l’homme en elle se réveil. Ensuite il y a interversion des rôles.

Virtuellement nous sommes toujours quatre dans la relation, deux qui s’ébattent et deux qui observent. Lors des préliminaires, l’homme est témoin de la femme en lui qui travaille. La femme qui reçoit ces préliminaires s’identifie à l’expérience érotique alors que la femme en elle en est témoin. Après le revirement, le témoin chez l’homme devient actif et tombe dans l’identification, alors que sa composante féminine retourne dans l’état de témoin. De même que le témoin en la femme s’active alors que sa contrepartie se retire de l’action pour devenir témoin à son tour.

Si cela peut sembler déroutant, il n’est pas utile de le mémoriser. Tout s’éclaircira en temps et lieu par l’expérience de la sexualité consciente. Ainsi ritualisée, cette sexualité androgyne – si je peux me permettre de l’appeler de cette façon – procure des orgasmes infiniment plus merveilleux que les fake orgasm que l’on voit à profusion dans la pornographie.

Si un homme a bien éveillé la femme en lui, son toucher devrait être aussi doux que celui d’une femme. Si au contraire, l’homme n’a pas éveillé la femme en lui au cours de sa vie, son toucher et tout son corps risquent d’être durs comme de la pierre.

Cinquième verrou, et non le moindre. Les fantasmes ne sont pas là pour rien.

L’homme est non seulement aussi une femme, mais il est aussi une semence. Tout comme la femme n’est pas seulement aussi un homme, mais aussi une matrice qui sait transformer ce qu’on lui donne de façon tellement merveilleuse. Qu’il s’agisse de la conception d’un enfant, ou de tenir le rôle d’une charmante compagne, une femme à l’état naturelle, non formatée, qui n’a jamais été brisée ni traumatisée, fera toujours des merveilles à partir de ce que l’homme lui soumet. Il en va de même avec la sexualité, si l’homme lui donne toute la tendresse et la sensualité dont la femme en elle a besoin, cet homme tombera en extase lorsque le mâle en la femme commencera à décharger sexuellement en lui le trop plein de tendresse accumulée. Aucun aphrodisiaque ne fera une aussi belle job.

Sauf que… des traumatismes on en subi à la tonne dans ce bas monde. Si ce qui vient d’être exprimé ici est trop beau pour paraître vrai, nous devons nous intéresser à la détraumatisation. Et ça, c’est la grande spécialité des fantasmes. Le corps devrait être libre de laisser passer toute la chimie librement, aucune crispation ne devrait faire obstacle au plaisir. Mais si tel n’est pas toujours le cas, nous regarderons bientôt ce que les trucs kinky peuvent apporter sur ce plan.

exercice no 4

Nous allons débuter un important travail d’orientation et de discernement. À l’opposé de la sexualité « vanille » qui se résume bien souvent à une routine que tout le monde connait par cœur, le fétichisme élargit les possibilités. Par conséquent, les fétichistes ont tendance à bien exprimer leurs besoins respectifs entre eux, ce qui n’est pas toujours le cas chez les couples ordinairement pressés avec la sexualité mécanique. Le discernement des besoins respectifs se fait bien souvent à l’aide d’une grille comprenant suffisamment de questions pour toucher à toutes les pratiques que l’on puisse imaginer. Certains l’appellent la check-list de soumise, d’autres péjorativement la liste d’épicerie.

TABLEAU 2 – CHECK-LIST – PARTIE SEXUALITÉ (avec exemples)

Dans le fichier Excel du dernier exercice, au troisième onglet suivant tu vas reproduire ce tableau en cinq colonnes. Les contenus des trois dernières colonnes seront laissées vides, car les entrées du tableau 2 ne sont que des exemples. À moins que tes conditions soient identiques.

Si les activités proposées ne sont pas assez nombreuses, tu pourras en ajouter. Mais je te conseille d’attendre d’avoir fini tous ces devoirs car il y a d’autres tableaux aux pages suivantes qui viendront compléter celui-ci.

TABLEAU 3 – NOMENCLATURE

La nomenclature sera la même pour tous les tableaux qui composeront cette check-list. Par conséquent, je t’invite à reproduire ce tableau dans le deuxième onglet comme un aide-mémoire.

CONTEXTE: Il faut faire attention au contexte, dépendamment si le formulaire est rempli par une soumise ou un dominant.

CONDITIONS: Les cases de la colonne des conditions seront remplies seulement si nécessaire, les autres seront laissées vides.

EXPÉRIENCE: Inutile de décrire si tu as aimé ou pas, juste dire si oui ou non si tu l’as déjà fait dans un contexte consensuel. La numérotation, 0 pour « jamais fait » et 1 pour « déjà fait », est utile pour qui aimerait s’amuser à faire des croisements et des trucs de psychométrie faisant intervenir un raisonnement mathématique.

INTÉRÊT: Encore ici la notation numérique est utile pour qui veut s’amuser à évaluer le pointage d’une soumise. Il peut être captivant d’obtenir un pointage élevé, mais en contrepartie il faudra par la suite assumer la part qui nous revient s’il y a des malentendus. D’une manière ou d’une autre, chaque point pourra être discuté de vive voix en cas d’imprécision ou de difficulté d’interprétation.

ASTUCE: Après avoir distribués toutes les annotations comprises entre 0 et 3, s’il reste 5 cellules vides par exemple, au lieu d’écrire 4 dans toutes les autres tu pourrais les annoter de façon croissante en fonction de l’intérêt de chacune, notamment 4, 5, 6, 7, 8 pour déterminer l’ordre des préférences. Il peut donc y avoir plusieurs « 0 », « 1 », « 2 » et « 3 », mais un seul des autres chiffres pour déterminer l’ordre des préférences.

Comme il existe une infinité de façon de monter une liste, c’est souvent le dominant qui envoie sa propre liste à faire remplir par celle qui postule à devenir sa soumise. Profitons quand-même de l’occasion pour étudier les listes proposées, et fais-en un examen d’introspection pour prendre de l’avance. Et pour ainsi dire, je suis peut-être le premier Dominant qui t’envoie cette check-list.

PAGE SUIVANTE

© Copyright 2019 – FETLIGHT.COM